Editorial Gérard SPANIOL
Administrateur de GCSMS SAGESS

GÉRARD SPANIOL

Des associations comme les nôtres peuvent-elle se suffire à elles–mêmes ? Disposent-elles et continueront-elles, seules, de disposer des moyens et ressources suffisants et nécessaires pour répondre aux enjeux sociétaux, financiers et règlementaires qui s’imposent à nos structures ? Les associations sont-elles capables, individuellement, de s’inscrire avec succès dans les logiques de parcours des usagers, qui sont aujourd’hui le maître-mot des politiques publiques ?

La réponse est NON. Ainsi les associations ont dû faire un choix : soit celui de la fusion – absorption afin de grossir en volume avec le risque de perdre son identité propre – soit celui de la création d’un Groupement de coopération sociale et médico-sociale.

Celui-ci a été le nôtre, nous permettant ainsi de garantir à chacune des quatre associations membres, la continuité de son projet associatif. Ceci implique nécessairement un cadre rigoureux et partagé qui impose parfois des concessions des uns vers les autres et inversement pour garantir une meilleure réponse à l’usager quel qu’il soit.

La justification de notre choix commun est ici explicitée. Je souhaite qu’elle soit partagée, sinon par tous, au moins par le plus grand nombre. Au moins les résultats constatés sur nos premiers exercices démontrent-ils le bien fondé de l’option prise par les pères du projet initial. Outre les résultats financiers et notre mise en conformité par rapport aux obligations règlementaires, je me plais à souligner que le GCSMS SAGESS est créateur d’emplois, a maintenu et développé les niveaux de qualification des salariés et permis l’ouverture et la création de nouveaux dispositifs au bénéfices des personnes accompagnées.

Nous faisons ainsi le constat des évolutions réussies du groupement et des associations membres. Nous devons poursuivre l’oeuvre et réussir nos transformations structurelles et organisationnelles pour mieux aborder le nouveau CPOM à venir dés 2018. Dès lors fonctionnerons-nous en Plateformes d’activités dès ce mois de septembre 2017, passant ainsi d’une organisation verticale à une organisation horizontale et/ou transversale. Ceci doit favoriser notre capacité à améliorer encore le service rendu.

Merci surtout de vos investissements quotidiens auprès des usagers et dans les structures au sein desquelles vous œuvrez.