Les Maisons d’Enfants à Caractère Social (MECS) sont des établissements sociaux, spécialisés dans l’accueil temporaire de mineurs en difficulté.
Ils fonctionnent en internat complet ou en foyer ouvert, les enfants étant pour la plupart scolarisés ou recevant une formation professionnelle à l’extérieur.

Depuis 1978, l’ADSEA 03 est ges onnaire de la Maisond’Enfants Saint-Exupéry, qui accueille des enfants et adolescents âgés de 6 à 18 ans pour lesquels une mesure administra ve ou judiciaire a été prononcée. Ces mesures sont notamment prises dans des cas de violences familiales, de difficultés sociales ou écono- miques dans la famille, de carences éduca ves graves mais aussi de l’isolement en France d’un enfant étranger. Ces jeunes peuvent ainsi bénéficier d’une mesure de protec on temporaire dans le cadre des poli ques publiques de protection de l’enfance.

D’une capacité d’accueil de 36 lits, la Maison d’Enfants est structurée en trois appartements dis ncts dans les- quels vivent quo diennement 12 jeunes et où l’accueil des fratries reste privilégié. Accompagné par une équipe pluridisciplinaire composée d’éducateurs spécialisés, de moniteurs éducateurs, de psychologues, d’infirmières et d’une maîtresse de maison, chaque enfant et/ou adolescent bénéficie d’un projet individualisé afin de favoriser au mieux son épanouissement.

Vie quotidienne, scolarité, formation professionnelle, inscription à la vie citoyenne, accès aux loisirs et à la culture rythment les journées de ces jeunes en devenir
et auxquels l’ADSEA 03 tente d’offrir des conditions de vie toujours plus favorables.

En concertation avec les services du Conseil départemental de l’Allier, depuis septembre 2016, la Maison d’Enfants Saint-Exupéry abrite ses résidents au 28 rue des Remparts et au 44 rue des Tanneries à Moulins, dans des locaux neufs conjuguant espaces collectifs et espaces privés dans le respect d’un équilibre entre besoin d’intimité et nécessité de socialisation.

La rénovation de la MECS et la construction de nouveaux bâtiments sont l’aboutissement d’une volonté associative au service de chaque jeune en difficulté, qui va également permettre de développer de nouveaux projets d’accompagnement et répondre ainsi à l’évolution des besoins.